LA UNE ACHETER VENDRE LOUER INFOS CLOVIS immo NOUS JOINDRE
Visiteurs : 977 057 4 connecté(s)   202 visites ce jour
 


Ville de Soissons, Ville d'Art & d'Histoire

Visitez le site de la Ville de Soissons et celui de la Communauté d'agglomération du Soissonnais !

Soissons est une commune française, située dans le département de l'Aisne et la région Picardie, surnommée « la cité du Vase ». Soissons est située dans le département de l'Aisne, dont elle constitue la seconde agglomération la plus peuplée (environ 40 000 habitants - Communauté d'agglomération du Soissonnais).  Elle est située à 35 km de Laon, 60 km de Reims et 110 km de Paris.
 
 

Géographie
Soissons est traversée par l'Aisne. La région environnante est appelée le Soissonnais.
Située administrativement en Picardie, elle appartient plus d'un point de vue historique et culturel à l'Île-de-France.  L'influence de Paris est d'ailleurs importante. Les habitants sont les Soissonnais. 

Histoire
La capitale des Suessiones Soissons doit son nom aux Suessions (en latin Suessiones), peuple belgo-gaulois mentionné par César dans la La Guerre des Gaules, comme formant avec les Rèmes (peuple ayant pour capitale Reims) un même État (même gouvernement dans la paix et dans la guerre). Le roi des Suessions était dans la guerre le chef de la coalition des Belges, c'est-à-dire de l'ensemble des cités de la partie de la Gaule située au nord de la Seine. Cet office avait été exercé avant l'intervention de César par Diviciac, qu'on évite, en l'absence de documents, de confondre avec le druide suprême homonyme qui servit de conseiller au général romain, malgré son intervention en faveur des Bellovaques et sa fonction en Bretagne. Ce roi des Suessions, bien que les Bellovaques furent de loin (environ 30%) le principal peuple de la Belgique, exerçait en effet l'empire sur la Bretagne (la Grande) où un certain nombre de cités sont décrites effectivement comme belges (Venta Belgarum par exemple). Cet 'empire' renvoie soit à des fonctions religieuses (l'enseignement druidique était dispensé par le collège sacré de l'île de Mona, actuel Anglesey) soit à des liens politiques (imperium signifie à l'époque de César « commandement militaire ») et commerciaux maritimes, Boulogne étant alors le principal port sur l'océan. Au moment de l'intervention de César, le roi des Suessions était Galba « prudent et juste », et n'est pas décrit comme exerçant cet empire trans Manche. Lors de la Guerre des Gaules, les Suessions prirent donc naturellement la tête de la coalition des Belges, alors que les Rèmes, malgré leurs liens, se rangèrent du côté des Romains. La cité des Suessions (le Soissonnais) est qualifié par César d'étendue et riche.
 
Leur oppidum principal (ils en possédaient 12 selon César) Noviodunum, dont la localisation est objet de discussion (Villeneuve-Saint-Germain ou Pommiers) fut délaissé, au profit d'une ville nouvelle : Augusta Suessionum (ce nom fut donné en l'honneur de l'empereur Auguste), fondée à l'emplacement de Soissons. Le nom évolua en Sexonas/Suessones dès le VIe siècle, puis Soissons.
 
Bien que les Suessions aient combattu César, la cité était considérée, grâce à l'intercession des Rèmes, comme libre par les Romains, ce qui traduit sans doute aussi un intérêt militaire de premier ordre qui perdurera jusque sous Syagrius et les mérovingiens à sa suite, avant que Paris ne finisse par s'imposer.
 
La ville antique est mal connue, malgré de très nombreuses découvertes signalées depuis l'Époque moderne. Un seul monument est localisé, le théâtre fouillé partiellement au XIXe siècle. L'extension de l'occupation reste encore à préciser, mais elle est évaluée à 130 hectares, ce qui est considérable pour la Gaule. Les découvertes archéologiques donnent l'image d'une ville prospère. Pour preuve, signalons les remarquables peintures murales trouvées à l'emplacement du lycée Gérard de Nerval, au cœur du quartier du château d'Albâtre (nom qui provient d'un ensemble monumental — peut-être des thermes — dont les vestiges ont frappé l'imagination des habitants). Quoi qu'il en soit, au Bas-Empire, la ville connaît une réduction drastique de son emprise : la muraille romaine ne protège qu’une superficie de 12 ha11.

Une cité capitale du regnum francorum, de Francie puis de France
 À l’époque mérovingienne, la ville devient la première capitale du royaume des Francs après le siège et la victoire (en 486 après J.-C.) de Clovis sur l'armée du général romain Syagrius. C’est l’époque légendaire du fameux épisode du vase de Soissons.
 
Soissons, ville épiscopale redevient capitale de la Neustrie sous le règne de Clotaire Ier et sa région est le théâtre d'affrontements périodiques opposant la Neustrie à l’Austrasie. En 752, Pépin le Bref est proclamé roi et sacré à Soissons par saint Boniface. En 768, à la mort de Pépin le Bref, Carloman monte sur le trône du royaume Franc partagé avec son frère Charles proclamé à Noyon.
 
Le rôle de voie de passage cruciale vaut à Soissons de figurer dans le registre des batailles en 718 et 923 ou escarmouches célèbres en 978.
 
La ville connaît la prospérité aux XIIe siècle et XIIIe siècle qui ont laissé de nombreux édifices gothiques. Cependant, d'après le Journal d'un bourgeois de Paris Soissons est saccagée par les Armagnacs en février 1419.

Source : Article Soissons de Wikipédia en français


Visitez le site de la
Ville de Soissons
http://www.ville-soissons.fr/


Visitez le site de la Communauté d'agglomération du Soissonnais
http://www.agglo-soissonnais.com/




A voir aussi :
Immobilier Soissons - Agence immobilière Soissons 02200 Aisne - CLOVIS immo Agence CLOVIS immo Soissons - Agences immobilières Soissons CLOVIS Agence CLOVIS immo Soissons - Agences immobilières Soissons CLOVIS Agences immobilières Soissons 02200 - CLOVIS immobilier Soissons CLOVIS Agences immobilières Soissons 02200 - CLOVIS immobilier Soissons CLOVIS 
Visiteurs : 977 057 4 connecté(s)   202 visites ce jour
 
Les cookies sur notre site
Nous utilisons des cookies ou technologies similaires pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Nous utilisons également des cookies pour vous proposer des offres adaptées et permettre l'élaboration de statistiques. En cliquant sur le bouton Continuer, vous acceptez de recevoir les cookies sur notre site Web